Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 72 le Jeu 3 Nov - 22:49
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Radio Ost
Découvrez la playlist call of duty avec Hans Zimmer
calendrier
www.JamesBOND-fr.com
Le site francophone de référence
Compteur

description du jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

description du jeu

Message  Sgt Duty007 le Mer 29 Juil - 10:16



Call of Duty 4: Modern Warfare est un jeu de tir subjectif.
Suite logique (dans l'ordre de la série Call Of Duty et non pas chronologiquement) de Call of Duty 2 sorti en 2005 et de Call of Duty 3 sorti en 2006,
il a été développé par Infinity Ward et édité par Activision.
Il est sorti le 9 novembre 2007 en France sur PC,
Playstation 3, XBox 360 et Nintendo DS, et est déconseillé au moins de 16 ans.

Call of Duty 4: Modern Warfare se déroule à l'époque contemporaine, à la différence des épisodes précédents qui se déroulaient pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le développement du jeu a duré deux ans. Les créateurs ont notamment travaillé sur des différents traits du graphisme: la profondeur de champ, l'ombre, les effets du high dynamic range rendering...

L'histoire est centrée autour d'une guerre future fictive impliquant les Special Air Service du Royaume-Uni, les United States Marine Corps des États-Unis et les loyalistes de la Russie, représentés par les Spetsnaz, qui combattent les ultra-nationalistes russes dans une guerre civile russe et les rebelles du Moyen-Orient qui ont organisé un coup d'État dans cette région. Les missions se situent en Russie, dans le Moyen-Orient, en Azerbaïdjan et en Ukraine. Le joueur jouera en tant que Marine et SAS, mais n'a pas la possibilité d'incarner un Spetsnaz.

Fin janvier 2008, le titre se place selon Activision comme meilleure vente mondiale de l'année 2007 avec plus de 10 millions de jeux écoulés toutes plateformes confondues.


Gameplay

Le gameplay est assez profond, le jeu met à la disposition du joueur tout un arsenal d'armes allant du pistolet au fusil à pompe en passant par les fusils de précisions, les fusils d'assaut, les mitrailleuses légères et les pistolets mitrailleurs. Le joueur possède aussi des grenades (une spéciale: grenade flash ou fumigène et une explosive), un couteau et des lunettes de vision nocturne. Il a aussi la possibilité de demander un soutien aérien, d'appeler des hélicoptères ainsi que des drones de reconnaissance. Le joueur peut prendre des armes différentes (traînant par terre, posées sur une table...) dans le jeu, mais ne peut porter que deux armes. Enfin, il est possible de tirer à travers les murs selon leurs épaisseurs pour tuer des ennemis, cependant, les blessures infligées seront réduites.

Une fois de plus, le joueur se bat aux côtés de ses coéquipiers. Ceux-ci aident le joueur à tuer les ennemis, à sécuriser une pièce... Le joueur et les personnages peuvent prendre quatre positions différentes : debout, accroupi, allongé et en train porter un blessé. Ils peuvent également sauter.

Pour éviter les tirs ennemis, le joueur et les autres personnages doivent se protéger en se cachant derrière une couverture (murs, véhicules, objets...). Il n'y a pas de médicaments ou d'armures. Quand le joueur se fait tirer dessus, les bords de l'écran deviennent rouges et les battements de son cœur deviennent plus rapides. Si le joueur se cache des attaques ennemies, sa jauge de santé redevient à la normale. Lorsque le joueur est dans la zone d'explosion d'une grenade, un signe qui montre la direction de celle-ci apparaît pour permettre au joueur de s'échapper ou de la renvoyer. Le fait de ramasser une grenade lancée par un ennemi peut s'avérer assez dangereux, mais peut aussi se révéler divertissant quand l'ennemi est touché par sa propre grenade.

Le gameplay reste basique, même s'il y a de nombreuses innovations, et le jeu assez linéaire en lui-même, mais de nombreux effets participent à l'immersion du joueur. Les détails graphiques et la qualité sonore sont dignes d'un film de guerre, le joueur immergé dans l'action et dans la rudesse des combats oublie qu'il est enfermé dans un couloir comme dans la majorité des FPS, et surtout dans les Call of Duty.


Mode solo

Le mode solo se divise en trois parties : Ces trois parties sont, contrairement à Call of Duty 2, liées entre elles par le scénario. Comme les autres Call of Duty, le joueur incarne plusieurs personnages.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Prologue
Le joueur, incarnant un SAS, le sergent Soap MacTavish, commence avec une mission d'entraînement qui vise à lui faire découvrir comment se déplacer, tirer, utiliser le couteau...

Ensuite commence sa première mission avec les SAS. Il exécute cette opération avec son supérieur, le capitaine Price, Gaz, un coéquipier vétéran et d'autres membres de l'unité. Dans cette mission l'équipe mène un assaut contre un navire cargo contenant une bombe atomique russe naviguant dans la mer de Béring. Après que les ennemis ont été éliminés, le bateau subit une attaque aérienne qui cause son naufrage. Le groupe réussit à s'échapper du navire, sans le colis, mais avec un document prouvant l'existence d'un lien entre les ultra-nationalistes russes et la rébellion du Moyen-Orient. Pendant ce temps, alors que le générique du début défile, on apprend qu'un coup d'état est organisé dans un pays du Moyen-Orient par Khaled Al-Asad, le leader des rebelles. La révolution se caractérise par la suppression de toute résistance et la capture puis l'exécution télévisée du président Al-Fulani par Al-Asad.


Acte 1
Dans la première mission de l'acte premier, toujours du SAS Soap McTavish, et en s'alliant avec des loyalistes russes du sergent Kamarov, le joueur doit libérer Nikolaï, l'informateur du SAS capturé par les ultra-nationalistes dans les montagnes caucasiennes en Russie. À la fin de cette mission, les SAS et Nikolaï sont évacués par un hélicoptère (UH-60 Black Hawk) en direction de Hambourg.

Ensuite, le joueur change de personnage et découvre le sergent Paul Jackson, un soldat de la 1st Force Recon de l'USMC qu'il doit incarner, sous les ordres du lieutenant Vasquez. Il sera accompagné par le sergent chef Griggs, la force d'appui avec son M249. Il participe d'abord à une offensive générale des Marines visant à capturer Al-Asad, mais les Américains ne parviendront pas à le trouver. Plus tard dans la nuit, le joueur doit aller porter secours à un char Abrams défectueux tombé dans une embuscade.

Après ce passage nocturne, l'attention se reporte sur les SAS qui, en route vers l'Europe occidentale, sont abattus en vol par un missile. Les survivants doivent échapper aux patrouilles ennemies qui les recherchent et rejoindre le point d'extraction, le tout en restant discret. S'en suit une séance de rail-shooting à bord d'un avion AC-130 venu porter assistance aux commandos britanniques.

À la fin de cette mission, le joueur ré-incarne le sergent Jackson, où, au lever du jour, devra repousser une attaque ennemie, et traverser un quartier avec le char Abrams, réparé depuis, en soutien. Quelques temps après, les Marines participent à la dernière grande offensive sur le palais présidentiel censé mener à la capture d'Al-Asad. Lors de cette mission le joueur vient au secours d'une autre équipe bloquée dans un bâtiment, et apprend qu'une bombe nucléaire a été trouvée dans le palais présidentiel. Les soldats américains recevront alors l'ordre de dégager la zone, mais lorsque l'hélicoptère AH-1 Cobra qui le soutenait se fait descendre, le joueur et son équipe décident alors d'aller sauver la pilote malgré la menace imminente. Mais après avoir embarqué avec la pilote sauvée et les coéquipiers dans le CH-46 Sea Knight, la bombe nucléaire explose, faisant crasher l'hélicoptère où tout l'équipage trouvera la mort (sauf Jackson). Le sergent Jackson meurt, des suites de ses blessure et des radiations, ainsi que de nombreux marines se trouvant dans le secteur.


Acte 2
Dans ce second acte, le joueur réincarne le sergent Soap McTavish. Cette partie se déroule principalement en Azerbaïdjan. Grâce à l'informateur Nikolaï, qui a donné le lieu de la cachette d'Al-Asad aux britanniques, la première mission a lieu dans un petit village dans la nuit où Al-Asad se serait réfugié avec l'aide des ultra-nationalistes. les SAS ont pour mission de capturer Al-Asad afin de l'interroger. Avec le soutien aérien d'un hélicoptère Havoc russe, les SAS réussissent à capturer le leader de la rébellion. Après avoir interrogé Al-Asad, le capitaine Price reçoit un appel sur le portable d'Al-Asad. Price et les autres apprennent alors que c'est Imran Zakhaev, le leader ultra-nationaliste et allié de Al-Asad qui est responsable de l'explosion nucléaire. Le joueur est témoin de l'exécution d'Al-Asad par Price.

La seconde mission se passe à Pripiat (la ville fantôme radioactive voisine de Tchernobyl), en Ukraine, 15 ans avant l'histoire actuelle. Zakhaev était venu en Ukraine pour prendre avantage de la tourmente de la prolifération nucléaire. Il utilisait sa richesse pour attirer des soldats de l'Union soviétique et former son armée ultra-nationaliste. Le joueur y incarne le capitaine Price (à l'époque lieutenant), sous les ordres du capitaine MacMillan, ayant pour objectif l'assassinat secret de Zakhaev. Zakhaev survit au tir de Price, en revanche il perdit son bras gauche. Repérés puis pourchassés par les ennemis, MacMillan et Price s'enfuient de la zone. Mais lors de la poursuite, MacMillan est blessé à la jambe par un crash d'hélicoptère qu'avaient détruit Price et MacMillan. Price doit alors porter son supérieur puis quitter la ville en embarquant dans un hélicoptère allié.

L'histoire revient au présent. Il faut évacuer le petit village après avoir repoussé l'assaut d'un grand nombre d'ultra-nationalistes cherchant à capturer les SAS. Grâce au soutien aérien et aux quelques pièges posés à l'avance, les Britanniques résistent aux attaques ennemis. Le joueur et son équipe quittent la zone grâce à un hélicoptère américain, dirigé par le sergent chef Griggs, qui avait évacué à temps avant l'explosion atomique au Moyen-Orient. Après de nombreuses difficultés, les SAS et les Marines s'envolent vers la dernière partie de cet acte en s'alliant avec les loyalistes russes menés par le sergent Kamarov pour capturer le fils de Zakhaev, Viktor, qui finalement préfère se suicider plutôt que se rendre.

À partir de ce moment, les missions sont conjointes à partir de ce niveau entre les marines et les SAS (Joint Operation), mais le joueur incarnera toujours le SAS "Soap".


Acte 3
Cette troisième partie décrit la prise de contrôle d'une base de missiles stratégiques russe contrôlée par Zakhaev. Celui-ci, aveuglé par l'envie de venger son fils, accusant les forces occidentales d'avoir le sang de son fils dans leurs mains, décide de lancer une série de Topol-M avec Mirvage vers la côte-est américaine. La première offensive voit un groupe de Spetznaz, qui voulait prendre la base de missiles en avance, se faire massacrer par des ultra-nationalistes fidèles à Zakhaev, déterminés à défendre la base. Les marines et les SAS sont envoyés dans le but de prendre la base. Mais lors du largage, le sergent chef Griggs est parachuté plus loin que prévu, et est capturé par les ultra-nationalistes après avoir atterri sur le territoire ennemi. Après avoir sauvé Griggs, l'équipe alliée coupe l'électricité de la base grâce à du C4 bien placé, permettant à un groupe de snipers des marines de franchir une clôture électrifiée. Les groupes se rejoignent, mais sont choqués lorsqu'ils aperçoivent que Zakhaev réussit à lancer deux missiles, contenant chacun trois ogives nucléaires.

Après avoir détruit des véhicules BMP ennemis, le joueur et son équipe entrent enfin à l'intérieur de la base, en passant par les conduits d'aération. Le joueur et le sergent-chef Griggs suivent désormais Price dans le but de prendre le contrôle du centre de sécurité. Les alliés réussissent à contrôler le centre de sécurité puis Soap parvient de justesse à activer les codes d'autodestruction des missiles (code obtenu par les Russes puis communiqué aux marines/SAS). Malheureusement, les Britanniques et les Américains découvrent que des renforts ennemis ont encerclé la base.

Malgré la forte présence de renfort ennemi, les SAS et les marines parviennent à échapper de la base en prenant des jeeps ennemies. Cependant, ils sont poursuivis par les ennemis en camion et par un hélicoptère Hind. L'hélicoptère détruit le pont de sortie grâce à des missiles et les SAS/marines se retrouvent bloqués et cernés par des troupes ennemies. Les SAS et les marines se défendent comme ils peuvent alors, mais une citerne accidentée explose, blessant gravement Soap et ses coéquipiers. Le sergent chef Griggs essayera alors de mettre Soap à l'abri, mais le Marine recevra une balle dans la tête. Quelques secondes après, Zakhaev et deux soldats arrivent. Soap, impuissant, regarde Zakhaev assassiner Gaz devant ses yeux tandis que ses acolytes se chargent des autres survivants. Au moment où Zakhaev s'avance vers le sergent McTavish pour le tuer, la destruction de son hélicoptère par les loyalistes russes le distrait. À ce moment précis, le capitaine Price, gravement blessé, fait glisser son revolver jusqu'à Soap et ce dernier parvient à abattre Zakhaev et ses deux hommes.

Finalement, le sergent Kamarov et ses hommes arrivent pour secourir Soap et d'éventuels survivants. Le joueur sera secouru par évacuation sanitaire aérienne tandis qu'un médecin russe tente désespérément de sauver Price après ce dernier acte héroïque. On ne connaîtra pas les destins de Price et de Soap.


Épilogue
Dans l'épilogue, composé d'un unique niveau, le joueur incarne un nouveau personnage : un SAS anonyme venu délivrer un otage. Le joueur débute ce niveau dans la gaine du plafond d'un avion. On voit le bas de cette gaine être découpé au chalumeau afin de pratiquer une ouverture. Une fois le plancher de l'avion atteint, on aperçoit la porte des toilettes s'ouvrir, accompagnée d'un bruit de chasse d'eau et un homme armé en sortir. Une fois cet homme neutralisé, un compte à rebours s'engage en haut de l'écran, dont la durée varie en fonction de la difficulté choisie. Le joueur doit alors progresser d'un bout à l'autre de l'avion avant la fin du temps imparti en neutralisant les terroristes. Une fois arrivé à la tête de l'avion, une porte s'ouvre, dévoilant un homme menaçant d'une arme l'otage. Un nouveau compte à rebours démarre : le joueur dispose alors de quelques secondes pour abattre l'ennemi avant que celui-ci n'exécute l'otage, ces quelques secondes varient en fonction de la difficulté choisie. Enfin, le joueur doit sauter de l'avion, endommagé, par une des portes de l'appareil avant qu'il n'explose. Une photo apparaîtra représentant le Lt. Vasquez, le sergent-chef Griggs, le Capitaine Price et Gaz avec en dessous une inscription en anglais : « Briseurs de cœur et arracheur de vie, merci d'avoir joué! Semper fi » (Heart breakers and life takers, thanks for playing! Semper Fi). Ainsi se termine la campagne solo de Call of Duty 4.


Sgt Duty007
Admin
Admin

Messages : 1025
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 43
Localisation : Rennes

http://callofduty.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum